Trois choses que j’ai apprises au SXSW

Je suis revenu depuis quelques jours de South by Southwest (SXSW), le célèbre festival des médias et des technologies organisé chaque année à Austin. Mêlé à ce public très diversifié, et un peu plus jeune que moi en moyenne, je me suis laissé inspirer par les nouvelles technologies et les tendances à la mode. Qu’ai-je ramené dans mes valises au Benelux?

Listen to your customer

Le client est roi. Alors certes, rien de nouveau sous le soleil. Pourtant, on dirait que les entreprises osent souvent l’oublier. « Listen to your customer » était le titre de la session de Patrick Terry, fondateur de la chaîne de hamburgers P. Terry. Sa chaîne, il l’a créée il y a douze ans et aujourd’hui, il gère pas moins de quatorze implantations dans Austin et ses environs. Aucune des autres sessions ne lui arrivait à la cheville. Son pitch était enthousiaste, authentique, émaillé d’anecdotes amusantes et passionné. Il ne s’est pas tant concentré sur l’aspect numérique, mais surtout sur la « customer centricity » et sur l’importance du pourquoi, de la raison d’être de notre entreprise. A cet égard, trouver et conserver les collaborateurs adéquats est un point crucial.

La numérisation est vraiment partout

Chez essent.be, nul besoin de nous convaincre des nombreuses possibilités que nous ouvre la numérisation, pour nous comme pour nos clients. SXSW est un bon baromètre des « hot trends » du numérique : certains thèmes comme l’intelligence artificielle, la réalité virtuelle et augmentée, le big data, l’internet des objets, la robotisation et la « ludification » sont autant de fils rouges qui peuplent les agendas et les sessions bondées.  Ils sont pour le chef d’entreprise une source d’inspiration pour réfléchir à la meilleure manière de tirer parti de ces leviers. Les vrais scoops, avec du contenu neuf, et les sauts quantiques sont par contre plus difficiles à dénicher. Cela dit, pour le réseautage, les festivités et les événements spécifiques sont des occasions parfaites, même si à notre époque ils ont lieu de plus en plus souvent sous forme numérique.

Marge d’amélioration

En ma qualité d’entrepreneur, ce festival m’a néanmoins confronté directement aux faits. Ce qui m’a étonné, c’est l’invisibilité relative des applications dans le domaine de l’énergie et de la consommation. Dans ces domaines, une lacune subsiste dans le marché. Les thèmes attendus comme l’intelligence artificielle, le bots et l’internet des objets étaient certes présents, mais de façon plus superficielle que je ne l’avais espéré.

Autre point surprenant, j’ai constaté que tout le monde est aux prises avec les mêmes difficultés fondamentales : trouver et conserver le talent numérique, les nouvelles réglementations, la place du client dans le processus, les marges en diminution et la réduction des moyens d’investissement des entreprises… des défis qui nous sont familiers.

Je n’en conserve pas moins un sentiment positif. Mon regard s’est élargi et mon carnet d’adresse s’est rempli. Et j’oubliais, si vous visitez le festival, ne manquez surtout pas d’aller voir un de ces rodéos typiquement texans. C’est à ne manquer sous aucun prétexte !

Frank Brichau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *